Association des Coachs pour Enfants
Association des Coachs pour Enfants

La motivation

La période de fin d’année calendaire approche, et chaque année, nous rencontrons un nombre croissant de parents à cette époque se plaignant que leur enfant n’est pas motivé.

 

C’est donc là la grande question : comment motiver mon enfant pour qu’il travaille?

 

Voici quelques éléments d’analyse :

 

La motivation est d’abord un processus d’autonomisation

Ni vous ni personne ne pouvez motiver votre enfant. La motivation est un processus d’autonomie qui fait que l’on trouve en soi des raisons de se « mouvoir » puisque motivation vient de « movere », c'est-à-dire se mettre en mouvement.

Et comme c’est un processus, cela implique que ce n’est jamais acquis, et que la façon dont on se motive peut être à revoir ou à reconstruire au fil du temps et de nos expériences. Cela explique, par exemple, les pertes de motivation soudaines.

 

Est-ce un problème de motivation ou de compétences ?

De plus, relier la motivation à l’autonomie implique de prêter attention aux compétences de l’enfant. Si l’enfant se sent incompétent, et/ou à l’impression de ne pouvoir combler ses lacunes, la question de la motivation est tout à fait secondaire, l’enfant ne peut être autonome tout simplement parce qu’il ne sait pas comment l’être. Or, il est souvent plus facile pour un enfant de penser ou d’expliquer qu’il ne travaille pas parce qu’il n’est pas motivé que de dire qu’il est « incompétent ». Parfois, ce sont les parents eux-mêmes qui peuvent avoir tendance à mettre sur le compte de l’absence de motivation les mauvais résultats de leurs enfants, car ils sont plus à l’aise avec cela qu’avec la question de ‘comment je peux aider mon enfant à combler ses lacunes’. Donc non, tout n’est pas une question de motivation, et il convient de bien faire la part des choses.

 

Motivation interne ou externe ?

Votre enfant, selon son caractère, pourra construire sa motivation à partir de ressources extérieures (modèles dans son entourage, encouragements qu’il aura reçus, sollicitations de professeurs, etc…) ou internes ( il a lu ou entendu des choses, ou bien il a tout seul envie de faire ou de s’intéresser à quelque chose). Chaque enfant est plus sensible à un type d’encouragement qu’à un autre et il peut être intéressant de repérer où se situe la sensibilité de votre enfant.

 

Apprendre à se connaître

Le travail de coaching que l’on peut faire avec un enfant qui manque de motivation consiste à comprendre quelles vont être les racines de la motivation pour l’enfant,  comment il la construit. Il est juste de faire un parallèle entre la façon dont un enfant apprend et la façon dont un enfant peut se motiver lui-même. Apprendre quelque chose, c’est choisir de se confronter à l’inconnu, de faire quelque chose de nouveau et cela ne peut aller sans effort, même lorsqu’on a beaucoup de facilités. On peut observer la façon dont un enfant s’y prend pour apprendre dans un domaine (scolaire ou extrascolaire) dans lequel il a beaucoup de succès, pour l’aider à reproduire ce processus dans un domaine où il en a moins. Ainsi, c’est bien sa façon de faire à lui qui sera appliquée dans un domaine différent, de façon à lui donner davantage de facilités.

En ce qui concerne la motivation en elle-même, on pourra regarder ce qui motive l’enfant en général, afin de repérer les mécanismes qu’il met en place et lui permettre de les dupliquer dans d’autres domaines. Ces techniques sont issues des pratiques de modélisation en Programmation neurolinguistique, et elles donnent de très bons résultats sur les enfants.

 

Aider l’enfant à comprendre ce qui est réellement important pour lui

On peut comprendre qu’un enfant soit motivé par beaucoup d’autres choses que son travail. Et que cette énergie s’épuise un peu lorsqu’il s’agit de faire ses devoirs. Il va falloir aider l’enfant à comprendre quelles sont ses motivations à lui, qu’est ce qui est réellement important pour lui ? A partir de la réponse à cette question, on pourra comprendre ce qui le motive en général et dans l’absolu, et voir avec lui comment il peut relier cela (ou pas) avec la question du travail à l’école. Cette étape est fondamentale, car elle touche à la racine même de la motivation d’une personne, et donc à une meilleure conscience et connaissance de soi. C’est un atout majeur dans la vie de chacun, enfant comme adulte, de comprendre ce qui est réellement important pour lui, ce qui fait sens, et s’en servir pour orienter ses choix et ses décisions.

Ce travail peut être fait en famille, mais on comprend aisément, vu les ressorts des changements liés à la motivation, que l’intervention d’une tierce personne qualifiée puisse grandement aider l’enfant à réfléchir sur ces questions et à mettre à jour son propre système de représentation.

Le jeu en vaut la chandelle, car comprendre les ressorts de ce qui nous motive est utile dans tous les choix de la vie, qu’ils soient personnels ou professionnels. Quel dommage que nous attendions souvent bien tard pour nous y intéresser !

 

Virginie Bapt

 

Coordonnées

Association des Coachs pour Enfants

2 place du Général Koenig

75017 Paris

 

Tel : 06 89 77 18 33

 

Pour nous joindre, vous pouvez aussi utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association des Coachs pour Enfants